Ouverture des inscriptions

C’est parti pour les inscriptions !

Les inscriptions à l’Ecole de la Maille de Paris ont commencé. Une trentaine de places sont disponibles pour l’année 2018/2019 et, pour candidater, il faut au moins le bac et un book révélateur d’une belle personnalité artistique.

L’EMP est la seule école de stylisme qui offre une formation entièrement dédiée à la maille et à ses techniques. Elle se déroule sur trois ans. A l’issue de ce parcours, les élèves de 3ème année réalisent une série de modèles jugés par un jury de professionnels extérieurs à l’école. Un défilé clôt la scolarité. Il est organisé chaque année à la mairie du XVIIIème arrondissement, où est installée l’école, et réunit un public de jeunes étudiants en mode et en stylisme mais aussi de créateurs qui savent dorénavant qu’on peut « faire son marché » à l’école de la Maille. Autrement, et plus élégamment, dit qu’on peut recruter de nouveaux créateurs parmi nos élèves. Des jeunes qui ont des idées plein la tête et de vrais savoir-faire au bout des doigts.

L’EMP noue par ailleurs de nombreux partenariats avec des entreprises ou des salons prestigieux au fil de la scolarité d’une promotion. Dernier en date le salon professionnel Pitti Filati, le plus important d’Europe, organisé chaque année à Florence, en Italie, au mois de juin. Cette année, l’EMP est la seule école française à avoir été retenue pour cet événement. Nous participerons également dans les mois qui viennent au concours Woolmark-Adidas qui se déroulera jusqu’en janvier 2019.

La scolarité centrée sur la maille n’oublie pas qu’un styliste puise son inspiration à de multiples sources. C’est pourquoi nos cours comprennent aussi une formation au volume, au dessin et à la couleur, des enseignements consacrés à la littérature, à l’histoire de l’Art et à l’Architecture, des visites d’expositions, des travaux pratiques pour apprendre à teindre du fil ou à réhabiliter de la maille déjà mise en œuvre.

Mais nous n’oublions pas d’être pragmatique, conscients que nous formons des stylistes qui trouveront leur place sur un marché qui possède ses règles économiques et techniques. C’est pourquoi, nos cours comprennent aussi de l’anglais professionnel lié aux techniques de filage, un enseignement de marketing, une formation aux différents logiciels de mise en page et photo, une initiation à la comptabilité et à la gestion d’entreprise.

Une dernière chose, nous sommes une petite école, une petite équipe. Un peu comme une famille où les grands aident les petits et parfois le contraire. Les professeurs mais aussi la direction de l’école et l’assistante présente tous les jours dans les locaux de l’école ne sont jamais bien loin et toujours prêts à écouter une demande, à résoudre une difficulté.

L’école de la Maille, l’endroit où il faut être. Dès la rentrée prochaine.

Notre partenariat avec l'Odéon

L’ Ecole de la Maille à l’Odéon? Pourquoi, comment?

 

Pourquoi? mais parce que c’est un vrai plaisir d’aller au théâtre ensemble! Parce que le théâtre, ce sont des textes, des acteurs sur scènes, des costumes, des sons, de l’éclairage, des décors, de l’art vivant, en somme. L’ Ecole de la Maille forme de futurs stylistes modélistes maille, des artistes qui dominent leurs techniques. Aller au théâtre, c’est ouvrir grand les yeux et les oreilles, savourer et réfléchir. Plaire et instruire, disait Molière, entre autres, n’est-ce pas? 

Pourquoi l’Odéon? Parce que, depuis sa création, le théâtre de l’Odéon a ouvert grand ses portes à l’Ecole de la Maille, curieux de savoir ce qui s’y passait et de l’accompagner. Visites, rencontres, à l’école ou au théâtre, dont nous sortons plus riches.

C’est ainsi que chaque année nous allons voir quatre spectacles à l’Odéon, et que ces représentations constituent le fil directeur du cours de littérature et culture générale. Par exemple, cette année, la représentation de La vita ferma ( la vie suspendue), de Lucia Calamaro a été précédée de lectures, Proust, pour commencer, et la rencontre avec Lucia Calamaro qui y a fait suite nous a permis de parler théâtre, bien sûr, mais aussi de notre rapport aux morts et de la place qu’ils occupent auprès de nous autres vivants, des souvenirs et du fonctionnement de la mémoire.

Il y a eu aussi Les trois soeurs, de Simon Stone d’après Tchekhov, il y aura Macbeth et Ithaque - notre Odyssée. Le programme est riche et nous abordons des textes classiques aussi bien que modernes toujours mis en scène et joués de façon passionnante.

Alors oui, bien sûr, on continue!

Nos portes ouvertes de Janvier

Samedi 13 janvier, 13h30 devant l’Ecole de la Maille. Les premières Portes Ouvertes 2018 commencent dans une demi-heure et il y a la queue devant l’école ! Oui la queue, comme si une star était attendue ou qu’un créateur mondialement célèbre allait en sortir. On exagère à peine. Il y a des jeunes, des moins jeunes, des couples, des toutes seules et d’autres avec leurs copines. Toutes et tous attendent que la seule école de stylisme de France spécialisée dans la maille ouvre grand sa porte sur les créations de ses élèves.

 

Tiens, ce jeune couple de créateurs vietnamiens par exemple. Elle a déjà suivi les cours d’Esmod mais semble tout intimidée. Elle se renseigne : « combien d’années », « quels cours ». Lui ajoute : « quels emplois pour ceux qui sont déjà sortis ». Une enseignante de l’école lui répond. Un peu plus tard, encore un couple, plus affirmé, plus parisien. Ils viennent l’un et l’autre de terminer la prestigieuse école Duperré, celle-là même dont sort la directrice de l’école Véronique Dupérier. Ils savent ce qu’est la maille mais aimeraient en savoir davantage sur ce qu’elle devient quand on apprend à créer avec elle.

 

Au fil de l’après-midi des mères passent, des adolescentes venues sans maman aussi. Des parents d’élèves entrent voir les œuvres de leurs filles. Justement ces premières JPO de l’année présentent en exclusivité mondiale le travail des troisièmes années sur le thème de la « robe blanche ». Pas la petite robe noire, non la robe blanche. Comme la neige. Ou la fleur de cerisier, ajouterait Aï notre étudiante japonaise. Ces robes blanches défileront au prochain salon de l’Aiguille en Fête.

Et puis à une demi-heure de refermer les Portes Ouvertes, quelques professionnels de la mode viennent jeter un œil. La rumeur court qu’au 51 rue des Poissonniers, dans ce quartier de Barbès si divers, si vivant, une école forme les stylistes de demain.

La 7ème rentrée de l'Ecole de la Maille

Voilà c’est reparti.

 

L’Ecole de la Maille de Paris, aujourd’hui connue et reconnue dans toute la profession, va former cette année sa septième promotion. Elle se félicite déjà de compter de nombreux anciens dans plusieurs maisons prestigieuses, de Sonia Rykiel, de Kenzo à Balmain. Elle est heureuse aussi de voir que la maille prend une place grandissante dans le monde de la mode, celui des défilés comme celui des boutiques.

 

Plusieurs nouveautés cette année : d’abord nous accueillons une nouvelle enseignante, Véronique Mussh, architecte qui assure désormais le cours d’architecture et de design en 3ème année. Ensuite, et c’est important, nous nous sommes dotés d’une nouvelle organisation avec une gouvernance resserrée pour gérer au quotidien. Celle-ci baptisée le « Quartet » est composée de la directrice de l’école, Véronique Dupérier, d’un secrétaire général, Bernard Pellegrin, d’une directrice des Affaires financières, Caroline Rigal, et d’une directrice de la communication, Marine Peutat.

 

Un Conseil d’Ecole, qui regroupe l’ensemble des fondateurs ainsi que les collaborateurs qui sont venus nous rejoindre au fil des années, est par ailleurs chargé de débattre et de décider des grandes orientations de l’EMP.

Enfin, nous avons voulu cette année mettre l’accent sur deux sujets fondamentaux pour notre développement : le recrutement et la communication.

 

Pour le recrutement, une jeune styliste issue de l’école, Magalie Sanz, qui connait bien les aspirations des jeunes attirés par la mode et le stylisme, a été chargée de travailler à améliorer nos outils (mailings, démarches auprès des lycées spécialisés etc).

S’agissant de la communication, nous avons décidé d’y consacrer un budget multiplié par trois avec des actions tous azimuts (salons, réseaux sociaux, JPO etc). A signaler aussi qu’à l’initiative de plusieurs étudiantes, les actions de recrutement vont être élargies à nos élèves qui mettront à contribution leurs réseaux et leurs connaissances pour améliorer encore la notoriété de l’école.

 

Une belle rentrée donc pour une école qui veut être plus que jamais le lieu d’un enseignement rigoureux, soucieux de former des stylistes attractifs pour le marché de la mode. Pour une école qui se veut également ludique et ouverte, où se mêlent les envies de maille et les rêves de mode.

 


L'ÉCOLE DE LA MAILLE DE PARIS     51 rue des Poissonniers,  75018 Paris   Contact Véronique Dupérier     06 82 25 33 51       lecoledelamailledeparis@yahoo.fr